Forum des Joueurs de Chimeres

Forum de l'association Les Joueurs de Chimeres
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
LES JOUEURS DE CHIMÈRES, JOUER EN TOUTE CONVIVIALITÉ

Partagez
 

 Chronologie

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Chronologie Empty
MessageSujet: Chronologie   Chronologie EmptyJeu 25 Aoû 2005 - 21:30

Avant 351 – Le temps d’avant.

Les véritables origines du Royaume de l’Epouvante demeurent énigmatiques. Derrière le voile de l’allégorie, les mythes de la création de nombreuses traditions, y compris les légendes des Vistani, sembleraient indiquer que les Sombres Puissances et leur sinistre royaume seraient aussi anciens que la terreur elle-même.
Selon un thème commun à ces contes souvent contradictoires, le royaume de l’épouvante pourrait avoir traversé de nombreux âges, montant et descendant dans un éternel cycle d’expansion et de régression. Si cela est vrai, la création du domaine de Barovie a simplement marqué la naissance d’un nouveau cycle de tourments… et la mort de ce qui a précédé.
Toutefois, les sages qui se penchent sur les mystérieuses origines de Ravenloft remarquent qu’aucune trace ne demeure d’un domaine précédent la création de la Barovie.
Selon leur avis érudit, la création du Royaume de l’Epouvante remonterait à quatre cents ans, dans un monde du plan matériel. On sait peut de chose de ce monde, si ce n’est le nom d’un de ses royaumes : la Barovie.
D’après les archives baroviennes, Strahd von Zarovich naquit en l’an 299 CB. Fils aîné d’une lignée aristocratique, il obéit à la tradition et entra dans l’armée dès son enfance, montant régulièrement en grade.
L’année ou Strahd devint général, une horde de pillards, les Tergs, envahit la Barovie et chassa la famille de Strahd de ses terres ancestrales. Strahd rallia les restes des forces baroviennes et repoussa les Tergs dans un conflit acharné et meurtrier qui dura des décennies.
La jeunesse de Strahd s’était depuis longtemps envolée quand son armée fourbue vainquit les derniers seigneurs de guerres Tergs.
Alors que les maisons nobles de Barovie s’efforçaient de reconstruire ce qu’elles avaient perdu, Strahd s’appropria la souveraineté des terres qu’il avait reconquises, et s’installa dans la forteresse montagnarde du dernier Terg, qu’il surnomma Château Ravenloft.
Les nouveaux sujets du Comte Strahd l’accueillirent en héros conquérant, mais les décennies de guerre et l’éternelle parade de la mort avaient durci le cœur de Strahd. Son règne, à l’image de sa vie de batailles, ne gardait aucune place pour la compassion.
Strahd appela sa famille en fuite à venir le rejoindre au Château Ravenloft pour y rétablir la fière lignée des von Zarovich.
C’est alors que Strahd rencontra pour la première fois son jeune frère, Sergei, un beau prêtre plein de jeunesse.
Ils avaient près d’un quart de siècle d’écart. En Sergei, Strahd reconnut le jeune homme qu’il était avant la venue des Tergs, et pour la première fois, il prit toute la mesure de sa vitalité perdue.
Au Château Ravenloft, Sergei rencontra une villageoise locale nommée Tatyana, une jeune femme aussi pleine de vie et de beauté que lui-même. Leur amour fut pur et immédiat. Sergei présenta Tatyana à Strahd, lui annonça leur projet de mariage, et demanda la bénédiction de son frère aîné.
Les mots de Sergei donnèrent à Strahd un coup plus cuisant que tous ceux des guerriers Tergs.
Strahd s’éprit immédiatement de cette fille simple, mais elle n’aimait que Sergei, et traitait Strahd comme un père.
La grâce de la jeune fille confrontait Strahd à tous les plaisirs de la vie dont la guerre l’avait privé.
L’amour qu’elle ressentait pour Sergei rappelait sans cesse à Strahd sa jeunesse envolée.
Une haine désespérée de Sergei naquit dans le cœur de Strahd.
C’est alors que celui-ci fit un pacte avec la mort, comme il est dit dans Le tome de Strahd.
Le récit que fait Strahd du mariage interrompu est assez exact, mais néglige quelques faits essentiels. L’un des nombreux convives au château était Leo Dilisnya, patriarche d’une famille de marchands qui s’efforçait toujours de se reconstruire après la guerre.
Son entourage était venu au mariage armé d’arbalètes, dans le but d’éradiquer la lignée concurrente des von Zarovich.
Au moment ou Strahd assassina Sergei avec une lame d’assassin, d’étranges brumes descendirent sur le château Ravenloft et se répandirent sur la terre, formant le domaine de Barovie. Quand Strahd exprima son amour à Tatyana, confessant son crime, elle s’enfuit et se jeta du haut des remparts du château. Tandis que Strahd la regardait tomber, les assassins de Léo lancèrent leur attaque, mais le pacte sanglant de Strahd l’avait a jamais libéré de l’indignité de la mort. Tandis que les carreaux empoisonnés perçaient son corps, son cœur cessa de battre et il devint un Vampire. Tous ces espoirs s’étaient envolés, et Strahd ne ressentait plus que de la fureur. Il ravagea le château, massacrant invités et assassins sans distinction.
A l’aube, il ne restait pas âme qui vive entre les murs de Ravenloft.
Le royaume de l’Epouvante était né…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Chronologie Empty
MessageSujet: Re: Chronologie   Chronologie EmptyVen 26 Aoû 2005 - 18:12

351-469 : Enfer personnel

Le domaine de Barovie existait à l’origine comme une île de Terreur, seule dans les brumes.
Peu de documents ont survécu de cette époque. Strahd se retira de la vie publique, et beaucoup de villageois baroviens finirent par croire qu’il était mort à son tour.
Les rares survivants du massacre se dispersèrent dans le domaine, commençant une nouvelle vie. Strahd passa le siècle suivant à étudier les limites de sa prison aux barreaux de brumes et à s’adapter à sa non-vie.
Strahd poursuivit également pendant ces années le traître Leo Dilisnya, qui s’était excusé précocement au début du mariage, prétextant un malaise.
D’après certaines histoires, strahd finit par le trouver, vieillissant, dans un monastère reculé, presque cinquante ans après le mariage. La plupart des récits s’accordent à dire que les tourments n’ont jamais cessé depuis pour Leo Dilisnya, ou qu’il se trouve aujourd’hui.
Sa famille survécut toutefois, et son nom est encore aujourd’hui synonyme de duplicité.

470-546 : L’arrivée des étrangers

A mesure que les décennies passaient, les Baroviens insulaires remarquèrent l’apparition occasionnelle d’étrangers, des êtres venus de derrière les Brumes.
La plupart de ces étrangers étaient de simple hères perdus en ces lieux inconnus.
Certains s’adaptèrent à leur nouvelle vie. Mais d’autres s’efforcèrent de retrouver leur propre monde. Ceux-là finissaient souvent par disparaître. Peut-être trouvaient t’ils une porte de retour, mais la plupart des Baroviens pensent qu’ils devenaient plutôt la proie des prédateurs surnaturels qui règnent sur la nuit barovienne.
Un groupe de puissants héros étrangers donna l’assaut au Château Ravenloft, croyant qu’ils pourraient détruire le mal qu’il abritait. On ne les revit plus jamais, et leur sort était évident.
Quelques uns de ces étrangers possèdent une certaine importance historique. La première de ces énigmatiques arrivées fut celle des tribus des Vistani. D’après la légende, ils sont tout d’abord apparus au dernier coup de minuit séparant les années 469 et 470. Les Vistani furent très vite craints et respectés pour leur sixième sens et leur maîtrise de la Brume. Le chef des Vistani, la très sage Madame Eva, conclut rapidement une alliance avec le Comte Strahd – un pacte basé sur le besoin mutuel, et non le respect.
Quelques années après l’arrivée des Vistani, un jeune garçon nommé Martyn Pelkar sorti du bois de Svalich, assurant qu’un mystérieux être sylvain auréolé de lumière l’avait sauvé des bêtes qui avaient massacré ses parents. Quoi qu’on le crût souvent fou, Pelkar allait passer sa vie à établir ce que l’on appelle aujourd’hui le Culte du Seigneur de l’Aube.
Le dernier de ces étrangers importants est Azalin, un puissant sorcier qui émergea des Brumes au sixième siècle. Comme beaucoup d’étrangers avant lui, Azalin était obsédé par l’idée de s’échapper de Barovie. Strahd et Azalin formèrent une alliance prudente, et pendant les quarante années qui suivirent, Azalin – qui dirige à présent le royaume de Darkon – vécut dans une tour éloignée au-dessus du Lac Zarovich, étudiant la trame planaire de la Terre des Brumes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Chronologie Empty
MessageSujet: Re: Chronologie   Chronologie EmptyLun 29 Aoû 2005 - 16:33

547-587 :La souillure s’étend

Après avoir subit presque deux siècles d’isolement, la Barovie fut enfin rejointe par d’autres domaines. Le Folorn fut le premier à apparaître, se soudant à la frontière sud de la Barovie pour former la première grappe. Les explorateurs de Barovie, curieux, s’aventurèrent dans cette nouvelle terre, et s’en enfuirent rapidement en découvrant ses habitants inhumains et pervers. Trente ans plus tard, le domaine de Darak se matérialisa au nord-est. A la différence des monstres du Folorn, les habitants d’Arak étaient humains, regroupés en plusieurs villes. Leurs contes parlaient de fées malfaisantes et d’elfes sinistres. Les Baroviens firent leurs premiers pas dans le commerce, et la grappe barovienne commença à se développer, pour devenir le Cœur.
A l’automne 579, le Mordent apparut à l’ouest de la Barovie, et le Cœur possédait à présent un côté maritime. Les légendes affirment que la soudaine apparition du Mordent est liée à Azalin et Strahd, qui tentaient d’ouvrir un portail vers un autre monde.
Les légendes Mordentaises indiquent que les deux hommes ont rendu visite à leur pays, ou ils se sont penchés sur le sort d’un alchimiste et de son appareil, un terrible Artefact qui pourrait arracher et échanger les âmes mortelles. Que ces histoires contiennent ou non la moindre vérité, Azalin et Strahd finirent par mettre fin à leur alliance branlante. Azalin s’enfonça dans les Brumes et s’appropria un nouveau domaine, Darkon. L’apparition de ces vastes terres doubla la superficie du Cœur.
Vers la fin du sixième siècle, des terres perdues ravagées, le domaine des Indulines, rejoignit le Cœur près du Folorn. Des réfugiés humains à moitié fous se sont enfuis vers la Barovie, doublant la population d’Immol, affirmant que leurs foyers avaient été détruits par des extra-terrestres, des entités voleuses de cerveau.
Les terres du sud du Cœur furent alors laissées aux mains des monstres.
Plus profondément dans les Brumes, de nouvelles îles de Terreur apparurent , comme les royaumes d’Har’Akir et de Sébua et la ville embrumée de Paridon. Les habitants de la plupart de ces domaines allaient attendre plusieurs années avant de savoir que d’autres terres s’étendaient au-delà de leur Frontière Brumeuse.

588-699 : Châtiment et expansion

Le sixième siècle prit fin avec une dévastation si terrible qu’elle resterait inégalée jusqu’au Requiem. Au printemps 588, une violente tempête de sable se leva soudainement dans les passes montagneuses d’Arak. Le temps qu’elle retombe toute vie avait été détruite à la surface d’Arak. Même le terrain en fût altéré, déplaçant le Mont des Lamentations sur plusieurs kilomètres, pour former le domaine d’Elégie. Ces deux régions désolées furent déclarées maudites, et les voyageurs sensés les évitent depuis lors.
Le siècle qui suivit le Châtiment d’Arak fut marqué par une croissance explosive. Une douzaine de nouveaux domaines rejoignit le Cœur, poussant comme des tumeurs, et ils furent accompagnés d’au moins autant d’Iles de Terreur. Les Brumes se retirèrent pour révéler la Mer des Douleurs, ce qui mena à un échange plus ou moins permanent de biens et d’idées entrent le Mordent, la Lamordie et Darkon, faisant entrer le Nord-Ouest du Cœur dans un nouvel âge de lumière.
Après avoir été dispersée aux quatre vents, la famille Dilisnya se réunit dans le nouveau domaine de Borca, et rétablit sa puissance économique. L’un d’eux, Yaslov Dilisnya, affirma être le messager d’un gardien divin, et fonda l’Eglise d’Ezra. A la fin du septième siècle, les premiers prêtres du Justicier, la plus importante des divinités rivales d’Ezra, établirent leur église comme religion d’état de la Nouvelle Vaasie.
Durant la dernière décennie du septième siècle, un étranger nommé Vlad Drakov apparut à l’ouest de Darkon, massacrant plusieurs villages avant que les forces d’Azalin ne repussent ses mercenaires dans les Brumes.
Un nouveau domaine surgit, la Falkovnie ; et une nouvelle période commença dans l’histoire de Ravenloft.

700-734 : La Campagne de l’Homme Mort

Le Royaume de l’Epouvante continua de s’étendre pendant cette période. Une demi-douzaine de domaine rejoignit le Cœur, dont Démentlieu, qui deviendrait rapidement le centre de la culture du Nord-Ouest, et Sithicus, dirigé par un chevalier noir à qui la rumeur prête de terribles pouvoirs. La politique fut agitée dans plusieurs régions, puisque les dirigeants de Borca et de l’Invidie trouvèrent la mort entre les mains d’assassins. Le prince Othmar de Nouvelle Vaasie usurpa le pouvoir dans son royaume.
Et pourtant aucun de ces événements ne définit autant la période que la Campagne de l’Homme Mort.
Jusqu’à l’apparition de Drakov, la guerre ouverte était inconnue dans les Terres des Brumes.
Mais au début du huitième siècle, Drakov mena ses armées dans le Darkon quatre fois.
Chaque invasion se solda par un échec cuisant, les armées mortes-vivantes d’Azalin décimant sans efforts les troupes Falkovniennes. Chaque défaite ne fit qu’intensifier la rage de Drakov. Il envoya ses sujets au massacre, vague après vague. A la fin de la quatrième invasion, la Falkovnie avait perdu des milliers de ses fils, mais Drakov n’avait toujours pas mis le pied sur le sol darkonien.
Les Darkoniens comme les Falkovniens donnèrent à ces invasions avortées le nom de Campagne de l’Homme Mort, car seuls les morts avaient bénéficié de ces affrontements.
Quoique aucun livre d’histoire n’en fasse état, un autre événement important eut lieu dans la région. Après qu’un clan de Vistani et un vampire sadique eurent détruit sa famille, un humble docteur darkonien, Rudolf van Richten, consacra sa vie à combattre les monstruosités de la nuit.
Pendant les décennies qu’il consacra à cette tâche, Dr Van Richten allait découvrir les faiblesses des créatures de Ravenloft et créer une masse de connaissance et de sagesse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Chronologie Empty
MessageSujet: Re: Chronologie   Chronologie EmptyDim 4 Sep 2005 - 18:09

735-740 : La grande Conjonction

D’après la plupart des récits, le prophète Vistani Hyskosa fit sa première prédiction de la cataclysmique « Grande Conjonction » en l’année 735.
Toutefois, les Vistani ne semblent pas traverser le temps comme les autres, car on a retrouvé des exemplaires de « L’Hexade d’Hyskosa » antérieurs de plus d’un siècle. Il est plus que certain qu’Azalin eut ouï-dire des présages d’Hyskosa cette année-là, et y vit une occasion.
Toujours poussé par son désir de retrouver sa propre patrie, Azalin manipula les événements des cinq années suivantes pour concrétiser les prophéties et amener la Grande Conjonction.
Les Vistani disent qu’Hyskosa est un Dukar : un Vistana de sexe masculin, doué de la Vue et condamné à amener la destruction sur son peuple.
Quand la Grande Conjonction fut déclenchée à l’été 740, elle menaça de déchirer Ravenloft.
Les Terres des Brumes étaient ravagées par des secousses, des domaines entiers s’envolèrent en fumée. Les Brumes de Ravenloft se répandirent dans tout le plan matériel pour condamner un nombre incalculable de mondes étrangers.
Heureusement, les manipulations de l’ordre naturel des événements par Azalin avaient suffisamment affaibli la Grande Conjonction pour permettre à un groupe d’aventuriers de la faire s’effondrer. Le plan matériel fut sauvé, mais le Royaume de l’Epouvante ne s’en tira pas sans séquelle.
Les domaines du Cœur furent précipités dans de nouvelles positions, les rivières changèrent de cours ; même les étoiles changèrent leurs motifs. Plusieurs domaine du cœur furent absorbés par leurs voisins : Darkon avala l’Arak, Borca fusionna avec la Dorvinie, le Verbrek absorba l’Arkandale, et le Gundarak fut réparti entre l’Invidie et la Barovie.
Plusieurs domaines se séparèrent du Cœur et devinrent des Iles de terreur, ou vice versa.
Mais l’effet le plus saisissant fut la création de la Faille des Ombres, un vaste gouffre sans fond qui s’ouvre à présent là où autrefois se tenaient les domaines de G’henna et de la Markovie.
Bien des années plus tard, la plupart des habitants du Royaume de l’Epouvante ne savent toujours rien des événements qui ont vraiment conduit à la Grande Conjonction. N’ayant vu que le chaos qu’elle a provoqué, la plupart l’appellent le Grand Chambardement, et se demandent ce qui a pu le provoquer.

741-749 : Les terres se figent

La plupart des sages s’accordent à dire que les répliques de la Grande Conjonction sont peut-être toujours en train de refaçonner subtilement les Terres des Brumes. Cette période fut marquée par les contrecoups les plus visibles du Grand Chambardement : la formation de nouvelles Grappes.
Les domaines de Sri Raji, Saragosse et les Terres Perdues furent les premiers, se fondant l’un dans l’autre pour devenir les Terres Verdoyantes. Dans les années qui suivirent, d’autres domaines allaient fusionner pour créer les Désolations d’Ambre, les Terres d’Ombre, Zhérissia et les Détroits Glacés.
Les navigateurs prétendaient même qu’une nouvelle mer se formait dans les Brumes à l’Est du Cœur.
Beaucoup de gens commencèrent à réviser leur rôle dans le monde. Les prêtres du Tepest déclarèrent l’Inquisition pour éliminer les fées, condamnant ces esprits pour la destruction apparente de G’henna et de la Markovie. Les prêtres d’Ezra à Darkon annoncèrent un Age des Ténèbres sans précédent, ou seuls les plus fidèles échapperaient à la destruction quand le mal déferlerait.
Après avoir châtié l’utilisation de la magie profane dans son domaine pendant des années, le seigneur d’Azlan changea subitement d’avis et établit une école de sorcellerie. Le chevalier noir de Sithicus aurait succombé au désespoir, ne quittant plus jamais son fort en ruine.
L’agitation politique se fit jour dans le Sud du Cœur. Malacchio Aderre, que les Vistani avaient chassé car ils voyaient en lui un nouveau Dukkar, apparut soudain et s’empara du pouvoir en Invidie.
Passant une alliance militaire avec la Falkovnie, Aderre envoie depuis ses mercenaires dans les domaines voisins pour chasser les Vistani, même quand ces voisins menacent de répondre par la force.
A l’insu de tous ou presque, une société secrète s’installa dans tout le Nord du Cœur, oeuvrant vers l’accomplissement du terrible événement qui devait mettre fin à leur ère. Cette cabale, l’Eglise d’Ebène, utilisa des dagues enchantées pour voler les âmes de ses victimes, avant de ramener l’énergie vitale ainsi accumulée à son maître, Azalin, toujours obsédé par ses rêves d’évasion. Cette Sinistre Moisson allait coûter des centaines de vies avant d’arriver à son terme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Chronologie Empty
MessageSujet: Re: Chronologie   Chronologie EmptyVen 9 Sep 2005 - 17:23

750-755 : la Chute des Rois

Après dix ans d’expérimentation, Azalin mit la dernière main à un artefact magique qui lui donnerait l’énergie de milliers d’âmes dérobées, lui permettant de se libérer enfin du Royaume de l’Epouvante. A minuit la nuit du solstice d’hivers de l’année 750, au cours d’une cérémonie religieuse appelée le Requiem, Azalin activa l’artefact au cœur de la plus grande cité de Darkon.
Une vague d’énergie négative jaillit de l’artefact et traversa tous Darkon.
Toute créature vivante à moins d’un kilomètre et demi d’Il Aluk mourut instantanément et devint un mort-vivant, et un linceul spirituel s’abattit sur le royaume. Azalin disparut, sans nul doute tué lui aussi. Son trône demeura vide pendant des années, tandis que les nobles de la région se chamaillaient pour le reprendre.
Une entité spectrale affirmant être la Mort elle-même s’appropria Il Aluk.
Azalin ne fut pas la seule personnalité à disparaître. Rudolf Van Richten, vieillissant à présent, disparut sans laisser de trace au printemps 750, après huit années de retraite paisible.
A l’automne 752, une masse d’ombres vivantes et rampantes attaqua le fort du seigneur de Sithicus, le détruisant. Le Sénéchal du Chevalier, un nain brutal nommé Azraël, s’appropria vite les possessions de son maître.
Enfin, depuis quelques mois, les mystiques et les prophètes affirment qu’une grappe lointaine, dont on dit qu’elle était plongée dans la guerre éternelle, a été entièrement détruite par des forces inconnues.
A mesure que chaque couronne tombait, la peur de la population croissait. De plus en plus, les gens s’abandonnaient aux paroles des prophètes de malheur et aux prophéties de l’arrivée des Ténèbres Ultimes.
Quelques sages profanes ont même émis l’hypothèse que le cycle planaire qui avait débuté avec la création de la Barovie a put atteindre la fin de son expansion, et que le futur n’apportera rien d’autre qu’une lente décadence.
Mais la Terre des Brumes n’est pas encore condamnée.
Tous les signes n’indiquent pas la destruction. L’héritage de Van Richten n’a pas été oublié, et tous les chevaliers n’ont pas été abattus.
Peu après la chute apparente d’Azalin, Vlad Drakov a envahi le Darkon pour la première fois depuis des décennies. Les morts-vivants se dressèrent pour vaincre ses armées, donnant lieu à des légendes selon lesquelles Azalin n’était pas vraiment parti.
A mesure que les années passèrent, les Darkoniens furent de plus en plus nombreux à recevoir la visite de leur seigneur disparu, dans ses tentatives pour revenir de l’au-delà. La Mort semblait également sentir la présence d’Azalin et envoya quelques serviteurs pour empêcher le retour du sorcier – en vain.
Vers la fin de l’été de cette année-là, Azalin parvint à rejoindre le monde des vivants.
Il affirme que sa tentative pour arrêter le Requiem –une prétendue invasion du monde des vivants par les morts- l’a physiquement emprisonné dans le Royaume Gris, le pays des morts, jusqu’à ce qu’il trouve le moyen de revenir chez lui.
Azalin retrouva un royaume en lambeaux, et a publiquement juré de rendre Darkon à sa gloire passée.

755 : le Présent

Les temps sont incertains pour le Royaume de l’Epouvante. Son peuple pense de plus en plus que le monde avance inexorablement vers une destinée fatale, sans savoir de quoi il retournera.
Les alarmistes rappellent l’Age des Ténèbres sans précédent, qui devrait avoir lieu dans environ vingt ans. Mais les Prêtres du Seigneur de l’Aube affirment que la longue nuit qui est tombée sur la Barovie en 351 sera enfin suivie d’une aube resplendissante.
Une seule chose est sûre : que l’avenir de Ravenloft se trouve dans la lumière ou les ténèbres, ce seront des mortels –Héros ou Criminels- qui détermineront sa destinée…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Chronologie Empty
MessageSujet: Re: Chronologie   Chronologie Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Chronologie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Joueurs de Chimeres :: ARCHIVES :: Archives - Jeux & parties :: DD RAVENLOFT-
Sauter vers: