Forum des Joueurs de Chimeres

Forum de l'association Les Joueurs de Chimeres
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
LES JOUEURS DE CHIMÈRES, JOUER EN TOUTE CONVIVIALITÉ
Le Deal du moment : -67%
– 67% sur le Ventilateur sur pied OCEANIC ...
Voir le deal
16 €

 

 SPECULATIONS SUR L'ANATOMIE ET LA PHYSIOLOGIE DES DRAGONS

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



SPECULATIONS SUR L'ANATOMIE ET LA PHYSIOLOGIE DES DRAGONS Empty
MessageSujet: SPECULATIONS SUR L'ANATOMIE ET LA PHYSIOLOGIE DES DRAGONS   SPECULATIONS SUR L'ANATOMIE ET LA PHYSIOLOGIE DES DRAGONS EmptyMer 5 Sep 2007 - 18:52

De la Physiologie de leur Vol

"...La nature précise du mode de vol des dragons a longtemps été une énigme pour les scientifiques de quelque école que ce soit. L'étude attentive et détaillée des squelettes de ces grand reptiles et de leur système respiratoire ont cependant permis de révéler des éléments capitaux à la compréhension de ce phénomène. Non seulement l'air pénètre par le nombril des dragons (qui se développe au sein de l'œuf), mais il semble qu'une multitude d'opercules, répartis sur l'ensemble de leur corps, remplisse la même fonction. Ainsi, l'air circule dans le corps du dragon, pénétrant par le nombril, circulant dans son organisme, alimentant des petites poches de tissus réparties sur son squelette, et finalement, s'évacue par ce qui a été baptisé les "opercules zéphyrins".

Chacun des os composant l'armature de la créature sont grevés de ces petites poches organiques, dont un grand nombre sont réparties dans le crâne. Nos investigations nous conduisent à affirmer que ces dernières poches protègent non seulement le cerveau du dragon mais assurent aussi son alimentation en oxygène. Cela pourrait aussi expliquer leur vive intelligence et leurs sens particulièrement aiguisés. Ces poches ne parsèment pas simplement le squelette, mais elles entrent aussi en contact avec la cavité du corps, constituant ainsi une épaisse membrane composée de bulles. Ces bulles ne peuvent pas être vues à l'œil nu. Ce sont elles qui se remplissent d'air lorsque le dragon est en vol, soulageant la créature de son poids titanesque.

Le système respiratoire du dragon, particulièrement singulier, lui permet d'instantanément remplir d'air les poches que nous avons évoquées. C'est ainsi que la créature peut instantanément prendre son envol, dès qu'elle le décide, d'un simple élan initié par ses puissantes pattes antérieures..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



SPECULATIONS SUR L'ANATOMIE ET LA PHYSIOLOGIE DES DRAGONS Empty
MessageSujet: Re: SPECULATIONS SUR L'ANATOMIE ET LA PHYSIOLOGIE DES DRAGONS   SPECULATIONS SUR L'ANATOMIE ET LA PHYSIOLOGIE DES DRAGONS EmptyMer 5 Sep 2007 - 18:53

De leur Cerveau

" ... Le cerveau de ces titans est totalement encastré au cœur d'une fine coquille de cartilage, tel celui de certains poissons. La fonction exacte de ce cartilage demeure imprécise, car il ne protège pas de façon significative l'organe qu'il recèle. Je pense plutôt qu'il joue un rôle essentiel dans la réception et l'émission des rêves, de même que pour toute autre forme de communication mentale dont les dragons possèdent tous la capacité naturelle, à divers stade d'évolution en fonction de leur type. Cependant, ces théories demeurent encore assez vagues car je n'ai pas encore pu en apporter la preuve scientifique.

L'apparence d'un cerveau de dragon est similaire à celle d'un cerveau humain. L'organe présente, de la même manière, deux hémisphères de volume équivalant ainsi qu'une extension oblongue descendant jusqu'à la naissance de la colonne vertébrale. Cependant, si l'intelligence est proportionnelle à la taille du cerveau - une théorie communément admise - le cas des dragons pose un problème intéressant. En effet, malgré son poids imposant (en moyenne 25 kilogrammes pour une créature adulte), le cerveau des dragons demeure petit en proportion de leur corps (en guise de comparaison, notez qu'un humain adulte pèse en moyenne 50 fois le poids de son cerveau).

L'étude approfondie des tissus de cet organe révèle un indice capital. Alors que le cerveau humain est constitué d'un enchevêtrement de matière grise ou blanche, celui d'un dragon inclus en complément des tissus d'une grande variété de couleurs. J'en ai décelé toute une gamme aux teintes variées dorée, argentée, noire et rouge. Au regard des connaissances scientifiques dont nous disposons à l'heure actuelle, il est impossible de déterminer la fonction exacte de ces tissus de couleur, toutefois, je pense qu'ils ont un rapport immédiat avec l'édifiante intelligence des dragons ainsi que leurs aptitudes supérieures pour la magie...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



SPECULATIONS SUR L'ANATOMIE ET LA PHYSIOLOGIE DES DRAGONS Empty
MessageSujet: Re: SPECULATIONS SUR L'ANATOMIE ET LA PHYSIOLOGIE DES DRAGONS   SPECULATIONS SUR L'ANATOMIE ET LA PHYSIOLOGIE DES DRAGONS EmptyMer 5 Sep 2007 - 18:53

De leur Sang et de sa Température

"... Certains spécialistes divisent lapidairement les espèces vivantes en deux catégories distinctes, en l'occurrence : celles au sang froid et d'autres au sang chaud. L'infondé de cette théorie apparaît avec évidence lorsque l'on étudie des exemples pratiques issus de la nature même. De nombreux poissons, par exemple, ont un sang aussi chaud que celui d'une majorité de mammifères. De même, certains oiseaux tropicaux ont un sang à la température nettement plus élevée que celle de leurs cousins vivant dans des régions plus tempérées.

Ma conviction est la suivante : la température du sang est plus une fonction directe de l'activité physique qu'une donnée physiologique figée. Cela vaut pour la température anormalement élevée du sang des dragons, par de vers la température moyenne du sang de leurs, cousins reptiliens. Le système circulatoire des dragons est suffisamment efficace pour favoriser une bonne répartition du sang dans leur organisme, à une température élevée peu sujette aux variations extérieures. De plus, je soupçonne que certaines des parties du cerveau des dragons, dont nous n'avons pas encore déterminé le rôle exact, régulent si bien la température de leur sang qu'ils peuvent ainsi plonger en léthargie lorsqu'ils le décident..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



SPECULATIONS SUR L'ANATOMIE ET LA PHYSIOLOGIE DES DRAGONS Empty
MessageSujet: Re: SPECULATIONS SUR L'ANATOMIE ET LA PHYSIOLOGIE DES DRAGONS   SPECULATIONS SUR L'ANATOMIE ET LA PHYSIOLOGIE DES DRAGONS EmptyMer 5 Sep 2007 - 18:55

De leurs Dents

"... Malgré le fait que la forme et la taille des dents de dragon varient en fonction du type et de l'âge du sujet, en règle générale, leurs dents sont longues et extrêmement tranchantes, sans réelles nuances entre les canines, les incisives et les molaires comme on le distingue chez les mammifères (malgré le fait que les dents situées à l'arrière des mâchoires aient tendance à être érodées par la mastication des grosses pièces de viande). Les plus grosses dents, des crocs en fait, semblent destinées à mettre un terme à l'existence des proies du dragon. Les dents de tailles plus réduites ne semblant pas réellement adaptées à la découpe de le chair consommée, il est logique de déduire que pour le dragon, l'alimentation est une activité fastidieuse. Ce qui expliquerait le fait que les dragons s'isolent pour se nourrir..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



SPECULATIONS SUR L'ANATOMIE ET LA PHYSIOLOGIE DES DRAGONS Empty
MessageSujet: Re: SPECULATIONS SUR L'ANATOMIE ET LA PHYSIOLOGIE DES DRAGONS   SPECULATIONS SUR L'ANATOMIE ET LA PHYSIOLOGIE DES DRAGONS EmptyMer 5 Sep 2007 - 18:56

De leur Peau

" ... Nombre d'écrits ont été commis sur l'épaisse écaille, en chitine extrêmement résistante, qui recouvre le corps des dragons, de leur tête à leur queue. Mais justement, qu'est ce qui se dissimule sous cette impressionnante armure ?

Une dissection minutieuse révèle une découverte fascinante : le corps du dragon dans son entier est recouvert d'une épaisseur de peau, remarquablement similaire à celle des êtres humains. La peau draconique est recouverte d'une myriade de petits poils très fins. Un examen attentif atteste de la présence d'une multitude de pores qui présentent des caractéristiques étrangement similaires à ceux des mammifères. Ils semblent avoir pu accueillir des poils on des cheveux.

Quel est le rôle de cette peau singulière ? Trop peu épaisse pour faire fonction de protection. Un rapport avec une activité thermorégulatrice ne semble pas recevable dans la mesure où le système sanguin semble se suffire à lui-même. Je pense plutôt que cette peau est un vestige, une relique organique du temps où les ancêtres des dragons actuels possédaient une fourrure ou même de la chevelure... "
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




SPECULATIONS SUR L'ANATOMIE ET LA PHYSIOLOGIE DES DRAGONS Empty
MessageSujet: Re: SPECULATIONS SUR L'ANATOMIE ET LA PHYSIOLOGIE DES DRAGONS   SPECULATIONS SUR L'ANATOMIE ET LA PHYSIOLOGIE DES DRAGONS Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
SPECULATIONS SUR L'ANATOMIE ET LA PHYSIOLOGIE DES DRAGONS
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Joueurs de Chimeres :: ARCHIVES :: Archives - Jeux & parties :: DD Lance Dragon-
Sauter vers: