Forum des Joueurs de Chimeres

Forum de l'association Les Joueurs de Chimeres
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
LES JOUEURS DE CHIMÈRES, JOUER EN TOUTE CONVIVIALITÉ
-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% sur Nike Air Max 200 Winter
63 € 125 €
Voir le deal

 

 Pour le marchand, l'agora.

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Pour le marchand, l'agora. Empty
MessageSujet: Pour le marchand, l'agora.   Pour le marchand, l'agora. EmptyLun 4 Sep 2006 - 19:49

Après la chute de la Seconde République, les quelques reliquats des méga corporations finirent par se rassembler, parfois à contrecœur, au sein de la Ligue Marchande, s’arrogeant le statut de guildes pour espérer survivre. Cinq de ces guildes sont parvenues à occuper le devant de la scène - pourtant, aucune n’a suffisamment de pouvoir ou d’autorité pour mener la Ligue en solitaire. Mais quand bien même ces cinq guildes parviendraient à s’entendre (ce qui relève pour le moment du domaine du fantasme), elles auraient du mal à forcer la Ligue à exécuter leurs desiderata, face à l’opposition latente des innombrables guildes mineures et francs-marchands.

Chacune de ces cinq guildes s’est taillée un domaine de compétence bien spécifique, et chacune est prête à le défendre jusqu'au bout. Si aucun monopole n’est véritablement durable, que ce soit la fabrication des clés de saut ou l’emploi de mercenaires, les guildiens ont pourtant compris que leur succès résidait moins dans leur expansion que dans la défense de leurs brevets. Tous les moyens sont donc permis - et s’il faut pour cela porter préjudice aux « collègues » d’autres guildes, et bien soit…

Cependant, quel que soit l’acharnement des rivalités entre guildes, toutes ne perdent pas de vue qu’elles ont également des ennemis en commun, et quand bien même les nobles et le clergé tenteraient de tirer parti de leurs dissensions, les guildes feront de leur mieux pour présenter un front uni. Aussi, si jamais un membre de la Ligue se voyait inquiété par des personnalités extérieures, d’autres guildiens agiraient aussitôt pour le protéger - à condition de gagner quelque chose en retour, sans quoi le fugitif serait abandonné sans le moindre remord.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Pour le marchand, l'agora. Empty
MessageSujet: Re: Pour le marchand, l'agora.   Pour le marchand, l'agora. EmptyLun 4 Sep 2006 - 19:50

Les Auriges :: De grands Voyageurs
Nous maîtrisons l'espace, nos pilotes n'ont pas de rivaux, nos négociants non plus. Nous défions le vide et, sur quarante mondes, nous vendons les meilleures marchandises au meilleur prix.

Les Auriges possèdent les lignes spatiales, au sens propre du terme. Toute personne désireuse de voyager à travers l’espace devra employer leurs services : les Auriges forment les pilotes, fabriquent les clés de saut, cartographient les routes stellaires et louent les vaisseaux. Naturellement, dès qu’une personne tâche de se faire une idée de la Ligue Marchande, elle pense systématiquement aux Auriges en premier lieu. Bien des marchands ordinaires sont membres de cette guilde ou de l’une de ses filiales : les Auriges sont les commerçants les plus réputés des Mondes Connus, et leurs démonstrations ambulantes ainsi que leurs bazars colorés sont des évènements saisonniers populaires qui attirent les foules sur bien des planètes.

Les dirigeants auriges sont peut-être les plus dynamiques des Mondes Connus - même les membres les plus âgés ne cessent de sillonner l’espace, achetant à bas prix pour revendre le plus cher possible. La plupart des individus des Mondes Connus ont vu au moins une fois dans leur vie ces marchands excentriques, accoutrés de vêtements qui n’ont d’autre intérêt que d’attirer le regard, claironnant : « Vous cherchez ? Approchez l'ami, j'ai un bel exemplaire pour vous ! ».

Toute personne qui entretient des relations amicales avec les Auriges pourra espérer leur acheter tout ce qu’elle peut désirer - dans la mesure du légal - et se fier à leur vaste réseau d’informateurs. Mais si l’on écoute les pilotes, ils finissent par se réclamer de toute religion existante, tant que cela peut faire vendre au client, ce qui leur vaut également l’attention de l’Église Universelle et du Synode Inquisitorial… De plus, certains nobles semblent penser que les Auriges soutiendraient l’avènement d’une Troisième République - aucune preuve n’a pourtant pu être découverte, malgré une étroite surveillance. Mais les nobles ne sont pas idiots : si jamais cette guilde devait disparaître, les communications entre systèmes planétaires ainsi que le commerce s’effondreraient aussitôt.

Personnalités : Doge Zale Galebreath (à la tête de la guilde, prétendument républicain), Consul Kris Charlash (commerçant réputé, dirigeant de l’une des plus grosses compagnies de navigation), Lillian Staggs (célèbre exploratrice).

Notes : les autres guildes aiment à plaisanter sur la double personnalité des Auriges, d’une part les marchands les plus avenants de l’univers (tout le monde est leur ami, tout est formidable, leurs produits rendent la vie meilleure encore), de l’autre les pilotes taciturnes qui ne s’intéressent plus qu’à une chose, leur vaisseau chéri. En réalité, ce n’est pas totalement faux : il existe un fossé grandissant au sein des Auriges, entre les marchands et les pilotes. Alors qu’autrefois un Aurige devait cumuler les deux facettes pour être opérationnel, aujourd’hui les membres de la guilde ont tendance à se spécialiser dans un seul domaine, malgré les désapprobations de leurs dirigeants.

Faction interne : les Furets, police interne de la guilde, assurant tant la discipline des pilotes que la protection des monopoles auriges, notamment la fabrication des clés de saut - leur réputation de brutalité est loin d'être sans fondements...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Pour le marchand, l'agora. Empty
MessageSujet: Re: Pour le marchand, l'agora.   Pour le marchand, l'agora. EmptyLun 4 Sep 2006 - 19:51

L'Ordre Suprême des Ingénieurs :: Au Bonheur des Machines
Nous maîtrisons les machines, réparons les vaisseaux, prolongeons votre vie, veillons sur les modules de terraformation - sans nous, les Mondes Connus seraient inhabitables.

La haute technologie est rare et précieuse dans les Mondes Connus, et les derniers à pouvoir la maîtriser sont peu nombreux, concentrés au sein de la guilde des Ingénieurs. Dès qu’un vaisseau spatial doit être construit ou réparé, dès qu’un bras a été arraché et doit être remplacé, il n’y a guère qu’à eux que l’on puisse faire appel.

Cette guilde est loin d’être la plus connue - mais à quoi bon ? Quel paysan pourrait bien avoir les moyens de s’offrir un gadget technologique hors de prix ? Elle concentre davantage ses efforts à développer ses savoirs, et à s’assurer que personne ne suive et copie ses progrès, plutôt qu'à faire sa publicité. Ses laboratoires et usines cachées ont déjà produit des innovations extraordinaires, que ce soit en cybernétique, en génétique, en aérospatial ou en médecine - et aussitôt ces avancées ont été mises à la disposition des plus riches et des puissants. Mais secret technologique oblige, les Ingénieurs sont prêts à tout mettre en œuvre pour être certains que leurs clients ne s’intéresseront pas de trop prêt au mode de fonctionnement de leurs acquisitions… C’est pour cette raison que beaucoup refusent (ou prétendent refuser) de traiter avec la guilde, alors que d’autres réalisent que les Ingénieurs sont leurs propres meilleurs clients, ce qui n’est pas moins étrange.

Il est particulièrement rare de croiser un Ingénieur qui n’ait pas modifié son corps, y greffant des implants cybernétiques, des « ajouts physiques » ou des améliorations cosmétiques étranges. Rencontrer un Ingénieur pour la première fois est toujours troublant, si ce n’est terrifiant. Un autre aspect inquiétant : les liens entre l’Ordre Suprême et l’Église Universelle. Personne ne peut contester qu’il y mille ans en arrière, l’Ordre Suprême formait un culte religieux à part entière - mais ce qu’il advint de ce culte reste toujours mystérieux. Paradoxalement, l’Église n’a jamais réellement cherché à discipliner les Ingénieurs, tandis que plusieurs guildiens redoutent qu'ils n'aient maintenu leurs anciens liens avec celle-ci…

Ce qui est sûr, c’est que l’Ordre Suprême est la guilde la plus impénétrable qui soit, et obtenir des informations la concernant est particulièrement ardu - les guildiens eux-mêmes ont des difficultés à communiquer avec la Ingénieurs. Ces derniers ont soigneusement structuré leur guilde, de façon à ce que les nouveaux membres ne sachent rien ou presque : la discrétion est une condition de l’avancement, autant que l’aptitude et l'innovation.

Personnalités : Didacte Malefice Hereditus (à la tête de la guilde - la rumeur prétend qu’il serait davantage une machine qu’un être humain), Wavefinder Luceta (experte en machines pensantes, anormalement belle), Philius Mordela (ancien prêtre, ambassadeur de la guilde sur Teyr-Sainte).

Notes : bien que les Ingénieurs soient réputés pour leur froideur, cela de diminue en rien leur valeur. De nombreux nobles considèrent le fait d’avoir un Ingénieur dans leur entourage comme une marque de prestige, et même les prêtres savent reconnaître leur utilité, à l’occasion. Toujours est-il que bien des Ingénieurs passent pour inhumains, et peuvent inquiéter même leurs meilleurs amis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Pour le marchand, l'agora. Empty
MessageSujet: Re: Pour le marchand, l'agora.   Pour le marchand, l'agora. EmptyLun 4 Sep 2006 - 19:51

Les Fouinards :: La Survie à tout prix
Nous maîtrisons les vices - oh, nous ne sommes que d'humbles récupérateurs, de modestes commerçants, mais nous connaissons les besoins tapis dans le cœur des hommes, nous les satisfaisons tous... si vous acceptez d'en payer le prix !

Sous un (infime) vernis de respectabilité, se cache une guilde qui n'abrite guère que des pilleurs de poubelles : les Fouinards se sont imposés dans l'art de récupérer et de recycler, qu'il s'agisse de l'épave d'un croiseur spatial ou d'une montre à quartz. Mais ils traînent également la réputation « d'archéologues », capables de dénicher des artefacts datant de la Seconde République ou des Anunnaki, que n'importe qui d'autre aurait crus bel et bien perdus... Pourtant, tout cela n'est que la moindre partie de leur business interstellaire.

Ce que les Auriges et les Ingénieurs ne peuvent vous procurer légalement (ou du moins sans dangers), tombera à un moment ou à l'autre entre les mains des Fouinards : bordels militaires, laboratoires « pharmaceutiques », casinos spatiaux, etc. Si une maison de passes est protégée de l'Église ou si des serfs réclament de meilleurs gages, vous pouvez être sûrs que ce sont des services achetés aux Fouinards. Ils sont également des maîtres espions, et détiennent des informations toujours fraîches sur chaque personnalité majeure - ce qui explique pourquoi personne n'a jamais vraiment pu mettre des moyens en oeuvre pour se débarrasser d'eux. Étrangement, la plupart des citoyens des Mondes Connus ne parviennent pas même à faire le lien entre les Fouinards et la pègre : la guilde a pris le soin d'organiser de vastes procès médiatiques (et truqués), dont elle ressort blanche comme neige, se débarrassant au passage de ses indésirables. Habituellement, les Fouinards sont divisés en de multiples groupuscules, placés chacun sous l'obédience d'un Doyen, même si tous revendiquent une large autonomie. Chaque membre doit aussi bien prêter allégeance à la guilde qu'aux seigneurs du crime locaux - et c'est un serment du sang : on entre dans les Fouinards à vie, marqué par un tatouage secret.

Personnalités : Mater Benita « la Renarde » Ivankov (la seule dirigeante de guilde majeure à ne pas résider sur Ligueheim), Consul Carlos Ong (à la tête du bazar de Ligueheim), Consul Olivier Lords (a découvert un imposant entrepôt militaire de la Seconde République, aujourd'hui ambassadeur de la Ligue auprès de l'Empereur).

Notes : si les Fouinards protègent tant qu'ils le peuvent leurs propres opérations, ils n'ont aucun complexe à se mêler des projets des autres - ils peuvent ainsi trouver des moyens fort originaux de faire du profit grâce au travail d'autrui. Si un Ingénieur dirige une station de réparation, il achètera certainement ses pièces de rechange à un Fouinard. Si un Aurige nécessite un entrepôt, il emploiera à coup sûr un Fouinard pour charger et décharger sa cargaison. Ce n'est donc pas étonnant si les Fouinards sont célèbres pour risquer leurs vies (et celles des autres) pour le moindre Fénix : donnez leur l'emplacement d'une cache de la Seconde République, ils se précipiteront dans une jungle inexplorée. Ajoutez que les cannibales chasseurs de têtes qui en gardent l'entrée aiment jouer aux dés, et ils s'y rendront deux fois plus vite...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Pour le marchand, l'agora. Empty
MessageSujet: Re: Pour le marchand, l'agora.   Pour le marchand, l'agora. EmptyLun 4 Sep 2006 - 19:52

Les Recruteurs :: Muscles à revendre
Nous maîtrisons les hommes, nous vendons des talents, TOUS les talents : des hommes qui savent tuer, d'autres qui savent mourir - nos ressources sont inépuisables.

Si la plupart des guildes s'en tiennent à vendre des biens ou des services, les Recruteurs se fondent uniquement sur le prêt de chair humaine. Leurs transports spatiaux acheminent des mercenaires compétents, des techniciens, des artisans comme des domestiques - des populations entières. Seulement, les Recruteurs ont compris qu'il était dans leur intérêt de ne pas payer tous leurs employés : ils se sont ainsi taillés une réputation d'esclavagistes, qui leur vaut d'ailleurs le surnom de « Négriers ».

La guilde fut constituée dans les années qui suivirent la Chute, afin de protéger les droits des mercenaires alors employés à tort et à travers tandis que la République s'effondrait - et au fil du temps, la guilde devint le « syndicat » de tous les travailleurs. Bien évidemment, ce ne sont guère des philanthropes : seuls les membres disposent de droits valables - or, cette guilde est celle dont l'entrée est la plus restreinte.

Chaque Recruteur porte habituellement une armure, ou au moins des vêtements renforcés, et le plus souvent une arme, où qu'il aille. Ces guildiens aiment à voyager en groupes, et ne laissent que rarement une opportunité leur échapper - surtout s'il s'agit de capturer des esclaves. Certains prétendent même qu'ils emploieraient le conditionnement psychologique pour rendre leur marchandise plus « docile »...

Personnalités : Janissaire Kryanida Halostro Sekimen (à la tête de la guilde, l'un des plus grands maîtres stratèges des Mondes Connus), Consul Erwin Gerhardt (commandant la célèbre légion blindée des « Tigres du Désert », enseignant à l'Académie Militaire Vercingétorix), Consul Tereza Solace (alias « la femme la plus cruelle au monde », orchestrant les raids esclavagistes de la guilde).

Notes : les Recruteurs tirent leur fierté de leurs compétences et des états de service de leurs membres, et ils se vantent de la quantité de contrats qu'ils peuvent accomplir - mais ils sont bien moins disposés à parler de la condition de leurs esclaves... Peut-être apprécient-ils leur réputation de Négriers, pour la peur qu'elle entraîne, mais peut-être préféreraient-ils ne pas avoir de réputation du tout. Ce serait pour cette raison que les Recruteurs sont particulièrement attachés à la notion de Ligue Marchande - et dès qu'ils le peuvent, leurs dirigeants font tout pour en renforcer l'unité.

Faction interne : les Veilleurs, qui combattent tous les abus commis par les membres (beaucoup sont supposés être farouchement anti-esclavagisme).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Pour le marchand, l'agora. Empty
MessageSujet: Re: Pour le marchand, l'agora.   Pour le marchand, l'agora. EmptyLun 4 Sep 2006 - 19:53

Les Baillis :: Banquiers, Juristes et Porte-flingues
Nous maîtrisons les règles, nous sommes avocats, médiateurs, banquiers. Nous sommes les artisans de votre bonne fortune et un jour, nous mettrons un terme à l'anarchie.

Les Baillis sont les maîtres de la finance et de l'économie, étant les seuls banquiers dignes de ce nom des Mondes Connus. Ils gouvernent également les tribunaux non-ecclésiastiques, les universités de la Ligue et les médias - sans compter que le Liguemestre (dirigeant de la Ligue) actuel est un Bailli, comme bien souvent... Mais les membres les plus célèbres de cette guilde sont avant tout les avocats, les plus talentueux qui soient : l'Église et les Maisons nobles ont souvent recours à eux lorsque embourbés dans une affaire, de même que la Ligue Marchande elle-même, pour trancher un litige entre guildes. Le commerce des Baillis se limite le plus souvent à des opérations de prêts d'envergure : il y a déjà des siècles, leurs prédécesseurs ont arraché un accord aux Maisons Royales afin que celles-ci ne puissent emprunter de l'argent qu'à leur guilde - et depuis les Baillis se sont enrichis, mais personne ne sait réellement jusqu'à quel point. D'autant plus qu'ils sont très efficaces : refuser de payer ses dettes, c'est se retrouver à terme avec la « flotte de recouvrement » particulièrement bien équipée en orbite de son fief... Mais l'argent n'est pas la seule chose qui intéresse les Baillis : ceux-ci ont déjà su se montrer cléments, en échange d'un « service », que ce soit une invitation à une soirée noble, une attitude plus agressive envers une faction précise, un anoblissement, ou même un vote (comme cela s'est vu pour le couronnement d'Alexius).

Publiquement, les Baillis sont réputés pour être les guildiens les plus conservateurs de la Ligue Marchande - ce qui n'a pas empêché l'Église de les condamner pour de multiples actes peu orthodoxes. D'habitude, ils se débrouillent pour étouffer les échos de ces affaires - tout comme ils sont passés maîtres dans l'art de la discrétion et du flegme : un Bailli ne portera jamais la tenue chamarrée d'un marchand ambulant aurige ou la combinaison sinistre d'un Ingénieur.

Personnalités : Liguemestre Tyrus Spear, Doyenne Mélissa Winters (sommité du monde bancaire, l'une des personnes les plus riches des Mondes Connus), Consul Carmichael Yoster (Amiral très controversé de la flotte de la Ligue).

Notes : bien des légendes courent sur le surnom de « Faces Grises » des Baillis, la plus répandue étant leur sainte horreur des polémiques. De même, ils sont réputés pour formuler des arguments et des règles sujets à de nombreuses exceptions, au point de pouvoir être employés dans tous les sens possibles et imaginables. Mais de plus en plus, des jeunes Baillis luttent contre cette caricature, désireux de devenir plus actifs et militants quant à la politique de la guilde - au grand dam des anciens, qui méprisent cette attitude inconvenante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Pour le marchand, l'agora. Empty
MessageSujet: Re: Pour le marchand, l'agora.   Pour le marchand, l'agora. EmptyLun 4 Sep 2006 - 19:53

Guildes mineures & Francs-marchands
Nous maîtrisons mille savoirs, nous sommes discrets et innombrables, nous sommes les rouages invisibles qui font tourner l'Empire.

Tous les guildiens ne sont pas affiliés aux guildes majeures - loin s'en faut. L'unique différence, c'est que leur pouvoir ne réside pas sur plusieurs planètes, mais sur un seul monde, voire une seule région - ce qui est déjà considérable. Le commerce ne se limite pas aux lignes spatiales des Auriges ou aux bazars bigarrés des Fouinards - pour vous armer, il vous faudra compter sur les Armuriers, pour vous soigner sur les Apothicaires, pour s'occuper d'un concurrent gênant sur les Bonimenteurs, et pour le plaisir sur les Courtisanes... A chaque demande répond aussitôt l'offre d'une guilde mineure - les majeures ont déjà assez de pain sur la planche comme cela.

Reste encore un dernier créneau : celui du « sale boulot », celui pour lequel aucune guilde ne souhaiterait sacrifier un membre valable au vu des dangers encourus ou de la mauvaise paie. C'est sur ce terreau que pullulent les « freelances », les francs-marchands qui ont refusé de s'aligner et de s'intégrer à une structure pour une raison ou une autre. Mais si leur vie est intense, elle n'en reste pas moins courte : outre les risques du métier, il faut également savoir encaisser les sarcasmes de toutes les factions, les trahisons et les nombreux coups du sort - et pourtant, les francs-marchands indépendants sont indispensables... N'attendez pas d'un Aurige qu'il joue les kamikazes et qu'il vous emmène ni vu ni connu en territoire vuldrok, ou d'un Recruteur qu'il aille délivrer votre fiancée prisonnière de Vorox sauvages perdus dans la jungle toxique d'Ungavorox...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Pour le marchand, l'agora. Empty
MessageSujet: Re: Pour le marchand, l'agora.   Pour le marchand, l'agora. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour le marchand, l'agora.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [08032012] Les Super Junior dévoilent leur plan pour 2012
» 20200209 - 11h08 - Appel à Tous (animé par Jean-Guy Proulx et Mary O'Malley)
» [08032012] Récapitulatif du SS4 à Paris, Info, Projet, Métro
» [09032012] Les Super Junior pour Spao
» [20032012] Les Super Junior font une interview pour la promotion du Super Show 4 de Paris ~ !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Joueurs de Chimeres :: ARCHIVES :: Archives - Jeux & parties :: FADING SUNS-
Sauter vers: