Forum des Joueurs de ChimèresConnexion

Les Joueurs de Chimères

Le Deal du moment :
WD Green SN350 – Disque SSD interne NVMe M.2 ...
Voir le deal
99.99 €

descriptionGaleries des personnages EmptyGaleries des personnages

more_horiz
Une petite section de présentation des personnages, pour mettre votre portrait, votre background (ce que vous voulez dire aux autres, le reste, c'est entre nous)

_________________
Sing like Elves, smoke like Wizards, dance like Dwarves

descriptionGaleries des personnages EmptyRe: Galeries des personnages

more_horiz
Du coup je commence.
Voilà ce que vos personnages pourront apprendre sur Kolias « le Déchu » lorsqu’on aura un peu de temps pour faire plus ample connaissance (en gros quand on aura rejoint une planque vraiment sûr et/ou qu’on aura semé nos poursuivants) :

Kolas est le deuxième fils de Lord Shawn Sinclair, capitaine de la garde de Fort Lointain (4ème ville du royaume, juste au nord des forêts de Caer Bryr). Sa mère est morte lors de sa naissance et son père le lui a fait payer toute sa vie (d’où les traces de multiples coups de ceinturon qui lui zèbrent le dos).
Son frère Aldred, d’un peu plus d’un an son ainé, a été assassiné par son père il y a environ trois ans et demi.
Le soir où Aldred venait de commencer sa formation de guerrier au temple de Mitra de Fort lointain, il s’interposa entre son père et Kolias. Durant la rixe, Shawn transperça le torse d’Aldred et fit accuser Kolias.
Après avoir vainement cherché refuge auprès du temple de Mitra, Kolias s’enfuit dans la forêt de Caer Bryr. Il s’abrita dans les restes d’un vieux temple envahi de végétation. Il y trouva dans une cache des livres contenant la doctrine et la pratique de la foi d’Asmodéus. C’est ainsi qu’il est devenu un de ses fervents disciples.
Au bout de trois ans, il est retourné à Fort Lointain avec la ferme intention d’apporter à son père la justice qu’il mérite. Malheureusement ça ne s’est pas passé comme prévu. Alors que Kolias allait le frapper à la tête avec son épée, son père a réussi à se protéger et à appeler la garde.
Kolias fût blessé puis jeté dans les geôles de Fort Lointain avant son transfert vers la prison de Brandescar. La suite, vous la connaissez …


Voilà, voilà … Autant vous dire que si on passe par Fort Lointain, il aura quelques comptes à régler. Wink

J’avais déjà mis sa photo sur l’autre sujet, mais bon tant qu’à faire, autant la mettre ici aussi.

Galeries des personnages Kolias10

descriptionGaleries des personnages EmptyRe: Galeries des personnages

more_horiz
Dakeyras Drak'nyen
Galeries des personnages Facc493013f5b0756cd3dc2fc19a7575

Les flammes qui dévoraient la ville en contrebas dansaient dans le regard azur de Dakeyras.
Ce dernier regardait les silhouettes courir, de façon désordonnées, dans les ruelles nimbées de jaune et d'orange.
Les cris des habitants remontaient jusqu'aux oreilles du prêtre au visage impassible.
Pourtant, les hurlement résonnaient en lui, touchant une fibre qu'il pensait avoir enfoui au plus profond de son être et qu'il pensait ne jamais voir refaire surface.
Il pouvait entendre les gémissements d'un enfant, le corps meurtri par les coups de prêtres qui faisaient cela pour son bien, pour sa rédemption...
Une voix chargée de colère le sorti de sa rêverie


"- Mitra vous fera payer pour cela !"

Dakeyras pivota sur lui-même pour faire face à l'individu à genoux derrière lui.
C'était un humain d'un âge avancé, légèrement dégarni dont les rides sillonnaient son visage autour des yeux. Pour beaucoup ces rides étaient synonymes de grandes joies et le Père Conrad de Marbourg était connu pour être un être enjoué et toujours amicale mais Dakeyras savait ce qu'il en était vraiment.
Approchant son visage de celui du vieil homme, Dakeyras lui susurra


-"Et comment fera t'il cela, vieil homme ?"

Conrad défia du regard son vis à vis

"-Le Feu éternel traque le Mal partout où il se trouve et même un être aussi insignifiant que vous sera purifié par ses flammes !"
"- Oh, répondit Dakeyras, nous parlons des mêmes flammes que celles qui sont derrière moi et qui ravagent votre ville ?"
"- Cela n'a rien à voir mécréant ! Les flammes de notre Seigneur Mitra sont purificatrices. Ce que vous avez déclenché n'est qu'une perversion de l'Oeuvre de notre Dieu. Mitra est un Dieu bon, contrairement à votre vengeance. Ses préceptes sauvent les âmes et guident ses ouailles vers un avenir radieux. Rien de mal n'est produit par Mitra !"
"Aaaaah ? S'esclaffa Dakeyras. Vraiment rien de mal ?"
"Non, rien de mal, rétorqua vivement de Maubourg. Tout ce que fait Mitra c'est pour le bien de tous et si parfois, certains trouvent que ces préceptes sont un peu dur, c'est uniquement parce qu'ils n'en voient pas la finalité."

Dakeyras marqua une pause. Une rage presque irrépressible grondait en lui. Il se voyait se déchainer sur le Père jusqu'à ce qu'il ne soit plus qu'une pulpe sanglante et au prix d'un effort quasi-surhumain il parvint à se contrôler.
Parlant avec un calme, il répondit


"-Aaaaah, donc, votre Dieu, justifie le fait de maltraiter des enfants ?"
"- Je n'ai jamais..."

D'un soufflet au visage, Dakeyras fit taire le Père

"- Shhhhh ne mentez pas, ce n'est pas bien. Vous et vos collègues prenez un malin plaisir à frapper les enfants et plus particulièrement ceux que vous considérez comme différents que cela soit par une couleur de cheveux ou une marque... une marque de naissance d'un Dieu autre que le vôtre"

"- C'est faux", hurla Conrad qui baissa aussitôt d'un ton en voyant la menace poindre dans le regard du prêtre.

"-C'est faux, repris plus calmement le Père. Nous n'avons jamais violenté d'enfants, nous avons toujours agit avec bienveillance. Certes, parfois, nous avons utilisé quelques sévices physique mais c'était pour leur bien et tous les enfants que nous avons eus sous notre garde ont compris, après coup, ce que nous cherchions à faire et ils nous en sont tous reconnaissants"

Marquant de nouveau une pause, Dakeyras semblait humer l'air chargé de cendres

"- Alors, vous n'avez jamais frappé d'enfant jusqu'à laisser son visage tuméfié et l'enfermiez dans les sous-sols de votre église jusqu'à ce qu'il guérisse car vous aviez honte de vos agissements ? Jamais vous n'avez promis à ces enfants que ce moment d'égarements ne se reproduiraient plus afin de leur faire baisser leur garde avant de les violenter avec une vigueur renouvelée et à tour de rôle ?"

"- Mais non, jamais je n'aurai..."

"- Vous souvenez-vous du jeune Drak'nyen ?"

Alors que le Père Conrad s'apprêtait à nier la connaissance de ce nom, ses yeux s'écartillèrent.
Le visage était plus carré, les traits plus adulte mais il reconnu sans peine les traits du jeune Dakeyras Drak'nyen.
De Maubourg se mit à bégayer avant de pouvoir formuler une phrase correct


"- Dakeyras ? Comment as-tu pu faire ce que tu viens de faire ? Bien que mal né nous avons tout fait pour te détourner du droit chemin. Et vu comme tu as tourné, nous avions raison. Je regrette juste que nous n'ayons pas été plus strict pour t'éviter de t'aventurer sur ce chemin qui ne mènera qu'à ta ruine !"

Dakeyras gloussa

"- Aaaah parce que pour vous casser la mâchoire d'un enfant au point qu'il ne puisse plus manger que de la nourriture liquide en attendant que les sorts de soins puissent guérir vos méfaits n'étaient pas assez strict ? Frapper si fort un enfant jusqu'à lui casser les côtes générant des sifflements de douleurs à chaque respiration n'était pas suffisant ? Le forcer à se cacher dans la salle d'aisance au milieu des matières fécales pour ne pas avoir à subir comme certains de ses camarades des séances de sévices sexuels que vous appeliez des cours particuliers de réorientation n'étaient pas suffisant ?"

Le Père Conrad écartilla les yeux d'horreur l'espace d'un instant puis il se reprit occultant ce qu'il avait potentiellement fait pour lâcher

"- Mon pauvre enfant, tu es en plein délire. Nous n'avons jamais rien fait de tel et tout ce que nous avons fait avait pour objectif de te ramener dans le droit chemin, de t'empêcher de céder à tes bas instincts et de sauver ton âme. Et quand je vois ce que tu es devenu, je me dis que nous avions raison..."

Saisissant délicatement mais fermement la mâchoire du Père de Maubourg, Dakeyras lui rétorqua

"- Et si c'était votre traitement qui avait fait de moi ce que je suis devenu ?"

Conrad resta interdit

"- Je suis bien né avec la marque du Dieu Asmodée sur le dos mais enfant, je n'avais qu'une idée en tête, jouer à mes jeux d'enfants. Toutes ces questions de religion m'importaient peu jusqu'à ce que je vous rencontre et que vous tentiez de me "sauver". A partir de là, ma vie n'a été que sévices et souffrances. Plus vous me frappiez pour sauver mon âme, plus vous me demandiez de me repentir devant Mitra, plus je haïssais votre Dieu du "Bien". Ce Dieu d'hypocrite auquel croyait des individus qui sous prétexte de représenter le Bien, en profitait pour maltraiter ses populations, de leur refuser toute libre pensée.
Mais plus vous tentiez de me briser, plus vous renforciez ma détermination à m'échapper et à vous faire payer. Et un jour, Asmodée m'est apparu."

A l'annonce de ce nom Impie, le Père Conrad cracha par terre et s'il avait pu, il se serait signer

"- C'est Asmodée qui m'a indiqué comment m'échapper mais il a aussi été très clair avec moi, il me montrait la voie mais c'était à moi de me sauver. Là où les préceptes de Mitra visait à choyer ses croyants et à les rendre inaptes à faire face aux dangers du monde extérieur, mon Dieu m'a montré la voie pour me renforcer et me donner les moyens de vaincre mes ennemis.
Le chemin a été dur, douloureux et j'ai failli mourir à plusieurs reprises mais désormais, je suis plus fort"

Joignant le geste à la parole Dakeyras canalisa sa Foi et il projeta une vague d'énergie négative sur le Père de Maubourg.
Ce dernier se tordit de douleur sous la violence de la vague, du sang commençant à couler de ses yeux et de ses oreilles. Conrad n'aurait su dire combien de temps ce supplice avait duré mais en dépit de ses supplications, il avait été frappé à plusieurs reprises et en dépit de tous ses efforts, son tortionnaire avait fini par lui soutirer tous les noms et tous les emplacements où vivaient les prêtres rééducateurs.
Lorsque Conrad reprit connaissance, il était toujours en haut de la colline attaché face aux ruines fumantes de la ville. Des quartiers entiers avaient disparus et il ne faisait aucun doute que les pertes humaines devaient être élevées.  Mais pour Conrad, le plus important pour lui était d'être en vie. Il allait d'abord se soigner et ensuite, il irait prévenir les Chevaliers de Mitra et il partirait en chasse de Dakeyras. Il le traquerait, le ramènerait en ville pour le voir bruler comment l'engeance maléfique qu'il était.
Alors que le Père reprennait espoir, un voix légèrement aigue s'éleva


"- Ah, vous êtes toujours en vie"

Le Père Maubourg roula sur lui même et il se retrouve face à Erin, la jeune fille du bibliothécaire.

"- Ah, mon enfant, je suis tellement heureux de te voir. C'est Mitra qui t'envoie. Détache-moi, je t'en prie, j'ai une mission au nom de notre Dieu à accomplir."

Erin ne bougea pas ce qui agaça Conrad.

Il s'apprêtait à sermonner la jeune fille quand il s'aperçu qu'elle avait une Etoile-du-Matin à la main. Jamais de Maubourg ne l'avait vu armé.

"-Ma fille, pourrais-tu me libérer, s'il te plait ?"

Voyant qu'elle ne bougeait toujours pas, le Père Conrad de Maubourg perdit patience et se mit à hurler

"- Libère moi, sombre crétine, j'ai une tâche importante à accomplir"

Un sourire mauvais se dessina sur le visage poupin de la jeune fille

"-Il m'avait prévenu qu'en étant patiente, vous montreriez rapidement votre vrai visage. Vous ne vous souvenez pas de la dernière fois où nous nous sommes vus ? Je lisais un livre sur la magie car je rêve d'entrer à l'Académie et vous m'avez sermonné en m'indiquant que je ferai mieux de me tourner vers les enseignements de Mitra plutôt que de me tourner vers ces enseignements impies. Et quand vous avez vu que mon livre disposait d'un chapitre sur la nécromancie, vous m'avez fait fouetter devant mon père.
Comme l'homme me le disait, tant qu'il y aura des gens comme vous, nous ne serons pas libres de penser comme nous le souhaitons et sous prétexte de nous protéger, vous nous affaiblissez".

Saisissant à pleine main l'étoile-du-matin, la jeune fille s'approcha du Père et elle lui présenta son arme

"- L'homme m'a confié son arme. Il m'a indiqué qu'elle l'appelait Luxferre car elle apportait la Lumière aux gens. Il m'a demandé de vous "illuminer" proprement et en un coup mais je pense qu'il serait cathartique pour moi de faire durer cela un peu plus longtemps."

Dernière édition par Jareth Morningstar le Dim 16 Oct 2022 - 1:05, édité 2 fois

descriptionGaleries des personnages EmptyRe: Galeries des personnages

more_horiz
Galeries des personnages Acanth11

Acanthe de Tiercegarde


Spoilers / pistes roleplay :


Horster se racla la gorge comme si tous les chats du pays y avaient élu domicile, avant de cracher avec humeur sur le sol inégal de la cabane miteuse où lui et ses hommes avaient décidé de s'abriter de la pluie battante.
Le feu qu'ils venaient d'allumer dans le modeste foyer peinait à prendre, et l'humidité imprégnait l'air de l'unique pièce, qui se chargeait progressivement des effluves de ses compagnons. Ces trombes d'eau étaient probablement leurs premières ablutions depuis six jours.
Celui qui s’était fait connaître sous le nom de « Trois-mains » s’efforça de voir la situation avec pragmatisme : au moins, ils avaient de la lumière, et un endroit où dormir au sec.

- Chef ? L’apostropha le plus petit des hommes. J’ai fouillé la baraque, c’était rapide...comme on s’y attendait, elle est aussi vide que la tête de Tankred ! Une botte vola dans sa direction, jetée par un colosse blond. Il ne parvint pas à l’éviter complètement et elle macula son manteau de boue, ce qui lui ôta manifestement l’envie de poursuivre. Tankred était connu pour manquer d’humour, pas pour manquer sa cible. C’était d’ailleurs le seul de la bande à ne pas avoir de surnom, personne ne s’était risqué à l’en affubler.

- Bien, Resquille, ça fera l’affaire pour cette nuit. Il s’adressa à la cantonade : Mettez-vous à l’aise, on reprendra la route à l’aube.
Un  brouhaha accueillit ses paroles, et Horster suivit Resquille des yeux tandis qu’il boitait en direction de ses compagnons qui se battaient déjà pour les meilleures places près de l’âtre.
Resquille, le complice de ses meilleurs coups, le plus agile d’entre eux...jamais Trois-mains ne l’avait vu chuter, et pourtant ça avait fini par arriver. Peut-être était-ce un signe ? Peut-être se faisaient-ils vieux pour cette vie faite de rapines et de cavales. Il grogna dans sa barbe. Depuis quand était-il devenu superstitieux ?

La soirée passa vite, et ses compagnons fourbus ne tardèrent pas à étendre leurs couvertures, manteaux et autres matelas de fortune pour tenter de trouver le sommeil. Seul Judas s’était posté dehors pour monter la garde. Le dernier ronfleur rejoignait la symphonie nocturne, cependant les pensées de Horster ne le laissaient pas en paix. Allongé sur sa couche, il fixait la charpente sur laquelle dansait la lueur des flammes, appelant à lui l’hébétude salvatrice du sommeil. Brusquement, il se tendit et déploya ses sens comme une toile. Là, à l’angle de deux poutres, il avait aperçu une ombre parasite, il en était certain ! Et trop grosse pour être un rat ou une belette...il attendit, prêt à donner l’alerte et à la fois curieux de savoir ce qui avait échappé à la vigilance de ses hommes pendant tout ce temps.
Il n’eut pas très longtemps à attendre. Après un bref instant, l’ombre progressa jusqu’au poteau central, et entreprit prudemment sa descente vers la lumière. Horster retint un juron de surprise. Un enfant !
A peine la silhouette chétive eut-elle posé le pied par terre que Resquille, qui était allongé tout près, se jeta sur elle pour l’immobiliser.

- Lâchez-moi !! Non, non !! Laissez-moi partir ! L’enfant se débattait en hurlant d’une petite voix aïgue, et bientôt toute la bande fut réveillée.
Trois-mains se leva et s’approcha du gamin jusqu’à être à sa hauteur, lui saisit le menton pour le lever vers lui. A peine eut-il posé les yeux sur le petit visage qu’un rire guttural lui échappa. En dépit de sa mine sale et renfrognée, de ses cheveux blonds coupés courts et probablement à la hâte, il n’y avait pas d’erreur possible.

- Messieurs, voilà que nous nous laissons surprendre par une fillette !
Il apprécia les réactions dépitées de ses compagnons, et songea qu’un ego malmené était souvent la source d’une bonne leçon. Restait à savoir quoi faire de la gamine…
- J’ignore ce que tu fais là, mais tu me poses un sacré problème. Si tu étais restée là-haut, nous serions probablement partis sans te remarquer et tu n’aurais pas été inquiétée, mais à présent...c’est différent.
Je suis le chef de cette bande de fripouilles que tu vois là, ce qui veut dire que j’ai des responsabilités. Je ne peux pas te laisser raconter à qui que ce soit que tu nous as vus ce soir, ni répéter ce que tu as entendu. Je n’ai rien de personnel contre toi, crois-le bien, mais je ne peux pas te laisser en vie.

- Chef…


Horster leva une main vers Resquille pour l’interrompre.
- Tu as mieux à proposer ? ...Oh ! Mais...oui, c’est une idée…
Il détailla la gamine. Légère, vive, fine comme une brindille, et visiblement douée pour l’escalade. Peut-être pourrait-elle leur être utile ? Il restait un point à éclaircir.

- Tu as de la famille ? Des parents ? La fillette fit non de la tête, avec une froideur et une dureté inhabituelles chez une enfant.
- Un nom ?

- A...Acanthe…
Le regard de la petite erra de visage en visage, et Horster sut immédiatement qu’elle était en train d’inventer. De...tiers...se...garde.

- Acanthe de Tiercegarde ? Peu importe, dorénavant tu seras Brindille. Et je garderai ceci précieusement en gage de ton obéissance.
En prononçant ces mots, il saisit le bracelet tressé qu’elle touchait instinctivement comme pour se rassurer. C’était probablement l’objet auquel elle tenait le plus, il avait un certain instinct pour ça, et au vu du regard désespéré qu’elle lui adressa quand il lui ôta, il comprit qu’il avait vu juste. Elle suivait littéralement l’objet des yeux.
- Bien, puisque c’est réglé...tu dormiras sous la garde de Tankred cette nuit, et demain matin tu partiras avec nous.
Au regard qu’elle lança au guerrier, il sentit sa dernière réticence céder. Elle les suivrait. Et peut-être qu’ils feraient quelque chose d’elle. Peut-être leur carrière de brigands était-elle en train de prendre un nouveau tournant, après tout...

descriptionGaleries des personnages EmptyAcanthe, chapitre 2 : Judas.

more_horiz
Judas se cala le plus confortablement possible contre le tronc d’un vieux hêtre.
Il essaya de faire abstraction des éclats de rire distants et passablement avinés de ses compagnons pour se concentrer sur les bruits de la forêt environnante. Manquer les réjouissances nocturnes ne lui faisait ni chaud ni froid, et de toute façon Trois-mains ne tolérait pas que ses guetteurs boivent une goutte d’alcool. Cette interdiction avait été une bénédiction pour Judas, qui était ainsi parvenu à cacher à ses compagnons que son gabarit d’échassier ne lui permettait pas de rester sobre au-delà d’une pinte. De fait, il n’avait jamais pris plaisir à boire.
En revanche, ce qu’il aimait par-dessus tout, c’était ces rares moments de solitude que lui offrait le guet. Vivre en « meute » n’était pas de tout repos pour un homme aussi taciturne que lui, et il éprouvait un soulagement certain à chaque fois qu’il avait une opportunité de s’isoler.
Aussi ce soir-là, quand il entendit un bruit de pas titubant derrière lui, il soupira imperceptiblement.

- Ah...t’es déjà de garde ?

C’était la voix juvénile de Brindille. Il était impossible de la confondre avec une autre, mais cette fois-ci elle avait quelque chose de différent, et le guetteur devina aisément quoi.

- Qu’est-ce que tu v-
Il s’interrompit, la gamine venait de laisser échapper un hoquet involontaire. L’instant d’après, elle se purgeait de tout l’alcool qu’elle avait ingurgité. Elle avait eu le réflexe de tourner la tête afin que Judas ne soit pas témoin de la scène, mais le bruit avait été tout aussi évocateur qu’une image.
- Mieux ? Demanda-t-il laconiquement. La petite mit un peu de temps avant de répondre.

- …non. Elle s’essuya la bouche, se passa une main sur le front puis ramena ses cheveux derrière ses oreilles. Ils avaient repoussé, depuis que la bande l’avait recueillie quelques mois plus tôt.
- Pourquoi on dit que l’alcool sert à oublier ? C’est que des conneries !

Judas resta un instant silencieux, se demandant s’il s’agissait d’une simple observation ou si la gamine attendait réellement une réponse de sa part. Peut-être allait-elle repartir près du feu, si il ne réagissait pas. La voyant faire quelques pas vers lui, il se résigna. Elle s’assit toute proche, dos au tronc.

- T’as quoi...9 ans ? Même pas. Qu’est-ce qu’on a besoin d’oublier, à cet âge-là ?

Il n’eut pas besoin de tourner la tête pour deviner qu’elle venait de lui lancer un regard noir. Elle faisait souvent ça, ces derniers temps...peut-être parce qu’elle avait compris que Tankred, en plus d’être chargé de la surveiller, était aussi chargé de la défendre si l’un des gars lui cherchait des misères…

- Tu m’parlerais pas comme ça, si tu savais ! menaça-t-elle, piquée au vif.

- Pas de ça avec moi, petite. Avertit-il calmement mais fermement.

- Avec toi ? Mais t’es qui ? T'es juste bon à fixer l'horizon ! Lui lança-t-elle effrontément, enhardie par l’alcool. Ton nom, il veut même rien dire. « Judas » ! Sentence, au moins, il a un nom qui fait peur !

- Pourquoi tu ne vas pas ennuyer Sentence, alors ?

Le silence qui suivit en dit long, visiblement Brindille était à court de réparties cinglantes.

Un hululement proche résonna dans la nuit, et la gamine tressaillit. Elle avait beau jouer les dures à cuire, il n’y avait pas un moment où elle semblait détendue. Un peu comme si elle redoutait encore que quelque chose - ou quelqu’un - la rattrape.
Trois-mains ne l’avait jamais interrogée sur la raison pour laquelle elle s’était trouvée dans la cabane ce soir-là, seule, sans rien à manger, les cheveux tondus...et elle n’avait jamais prononcé un mot à ce sujet.

- De quoi as-tu peur ? Nous sommes très loin à présent, personne ne te retrouvera. Ses paroles se voulaient apaisantes. Allait-elle enfin se décider à aller dormir ? Sa présence le mettait mal à l'aise, jamais un enfant n'avait été admis dans le groupe, il ne comprenait pas la décision de Trois-Mains.
La petite fit « non » de la tête, et le regarda à la dérobée, comme si elle avait peur de sa réaction.
Mais l’alcool délia finalement sa langue.

- J’ai tout le temps envie de tuer. Elle avait prononcé ces mots d’une voix fluette, sans trace de menace, plutôt comme une supplique. Elle lui demandait de l’aide.
Pas juste une ou deux fois, j’ai envie de faire disparaître tout le monde jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien. Son petit menton commença à trembler.
Judas prit une longue inspiration en regardant loin devant lui. Elle l’avait pris de court.
Instinctivement, malgré lui, il passa un bras autour des épaules chétives.
Il sentit à peine la gamine se blottir contre lui et s’agiter de sanglots.
L’ancien père de famille en lui avait ressurgi, à la simple évocation d’un désir de vengeance.
Comment avait-il pu ne pas reconnaître les signes ? Avait-il oublié la colère éperdue d'un deuil impossible à faire ?
Ses mains se souvenaient, elles. Elles savaient encore comment apaiser un enfant en lui caressant les cheveux. Et elles se souvenaient aussi vivement du contact du cou raide d’une épouse infanticide...

- Là,...là,... Ça finira par passer. s'entendit-il dire.

descriptionGaleries des personnages EmptyRe: Galeries des personnages

more_horiz
parce que pour une certaine rencontre, je vais etre tres chiant au niveau des déplacements/attaque d'opportunités, zone des sorts (on va jouer les regles sérieusement)

Si vous avez une image de votre perso en carré, je suis preneur (et une couleur préféré, si vous etes tous sombres ou pourpre, je bleuirai ou verdirai vos tokens et la couleur choisis, soyez malins, ne prenez pas tous la meme)

(gardez vos petits jetons on risque de s'en servir pour plusieurs boss jusqu'à la grande bataille finale contre Zikomo, devenu maitre du monde apres que tout le continent ait gouté son "zus zpézial")


Je vais etre franc, ce combat, je veux que vous rotiez du sang, mais à la fin, que vous soyez fiers de l'avoir vaincu (enfin les survivants)

_________________
Sing like Elves, smoke like Wizards, dance like Dwarves

descriptionGaleries des personnages EmptyRe: Galeries des personnages

more_horiz
Galeries des personnages 2Q==

Cela te convient ça ?

descriptionGaleries des personnages EmptyRe: Galeries des personnages

more_horiz
Oui M.Belmont

_________________
Sing like Elves, smoke like Wizards, dance like Dwarves

descriptionGaleries des personnages EmptyRe: Galeries des personnages

more_horiz
J'ai bricolé ça, de face c'est plus sympa, et ça ressemble à peu près à l'idée que je me fais d'Acanthe ! (Même si je voyais son visage plus anguleux, malheureusement c'est compliqué de trouver des images de persos féminins qui sortent des canons de beauté actuels. Et je vous épargne les guerrières vikings aux yeux charbonneux !)

EDIT : Décidément je trouve cette version bien trop lisse, je reviens à celle d'avant qui pour moi colle parfaitement au personnage !
Galeries des personnages Acanth16

Dernière édition par Sig le Mer 30 Aoû 2023 - 19:54, édité 1 fois

descriptionGaleries des personnages EmptyRe: Galeries des personnages

more_horiz
Galeries des personnages Ca5dd78c5891b90118abc3e605453483

Voilà Krag

Desole pour la taille, j'ai pas pu l'adapte, j'espere que tu pourras en faire quelque chose

Dernière édition par CRAM le Sam 2 Sep 2023 - 10:28, édité 1 fois

descriptionGaleries des personnages EmptyRe: Galeries des personnages

more_horiz
on va attendre les 3 dernieres,

niveau couleurs ca devrai le faire

_________________
Sing like Elves, smoke like Wizards, dance like Dwarves

descriptionGaleries des personnages EmptyRe: Galeries des personnages

more_horiz
Galeries des personnages Kolias11 
Galeries des personnages Kolias12


J'en ai fait deux au cas où la couleur de la première serait déjà prise.
Ma préférence va à la grise plus révélatrice de mon teint hâlé ...

descriptionGaleries des personnages EmptyRe: Galeries des personnages

more_horiz
Je ne sais pas trop comment mettre le filtre de couleur mais voici 2 tokens ^^

Galeries des personnages Phu-th11 Galeries des personnages Witch-11
J'avais jamais précisé son physique mais elle a une cicatrice sur le côté gauche du visage, un souvenir de son pôpa...

_________________
Brûle, Brûle mon cosmos ! et qu'un miracle se produise !!!
[La Voie du Mal ] Melora Elwaryn Galeries des personnages 1f608 - [U.N.C.L.E] Adèle Baker (dit Ginger) Galeries des personnages 1f618 Galeries des personnages 1f60f - [B.I.A] - Lomasi Black Galeries des personnages 1f431 Galeries des personnages 1f60e - [Maléfices] - Cassandre De Rochechouart de Mortemart Galeries des personnages 1f4b0Galeries des personnages 1f60c - [Yggdrasill] Helga Arendottir  Galeries des personnages 1f440Galeries des personnages 1f636 

descriptionGaleries des personnages EmptyRe: Galeries des personnages

more_horiz
petit rappel, vous etes lvl 9 avant la visite de votre pote argenté

_________________
Sing like Elves, smoke like Wizards, dance like Dwarves

descriptionGaleries des personnages EmptyRe: Galeries des personnages

more_horiz
Vetra Khali, le prince des maladies a contaminé votre nain préféré d'une infection de type covid,

Reportons-nous? Sachant que la voie du mal est la seule table proposée, donc elle n'est pas prioritaire.

_________________
Sing like Elves, smoke like Wizards, dance like Dwarves

descriptionGaleries des personnages EmptyRe: Galeries des personnages

more_horiz
Ça a l'air mal engagé...je ne sais pas quoi dire.
(Gaffe, on est en train de poster sur la galerie des PJ, c'est pas trop l'endroit !)

descriptionGaleries des personnages EmptyRe: Galeries des personnages

more_horiz
privacy_tip Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
replyRépondre au sujet